Mue des chats

Le pelage du chat se renouvelle au début de la saison froide et au début de la saison chaude. Pendant ces périodes, non seulement il perd beaucoup de poils mais encore, le pelage a besoin de davantage d’entretien et des bons nutriments.
Katze wird gebürstet

Deux fois par an – au printemps et à l’automne – un phénomène important a lieu chez le chat : la mue. À vous aussi, la mue vous donne bien du travail car vous devez ramasser toujours plus de poils fins du sous-poil du chat sur les meubles, les tapis et les vêtements. Il n’y a pas que les chats à poil long qui ont une épaisse toison de sous-poils qui perdent énormément de poils pendant la mue, les chats à poil court perdent aussi leurs poils. Mais c’est bien entendu pour le chat lui-même que la mue est la plus laborieuse, car il a beaucoup à faire pour éliminer les poils de son ancien pelage avec la langue.

Mais un brossage intensif et des aliments spéciaux lui facilitent quelque peu la tâche. Chez les chats d’extérieur, la mue dure environ six à huit semaines. Chez les chats qui vivent uniquement en appartement, la mue est souvent assez peu prononcée en raison du climat relativement constant à l’intérieur et elle peut s’étendre sur toute l'année.

Huile aux oméga-3 pour la peau et le pelage des chats et des chiens
Doppelherz pour animaux
Huile aux oméga-3 pour la peau et le pelage des chats et des chiens
Huile riche au bon goût
  • Soutien des fonctions de la peau en cas de dermatose et de perte excessive de poils
  • Acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6 
  • Mélange d’huiles et de substances solides de haute qualité
  • Avec de la levure, du curcuma, de la biotine, du zinc et des vitamines E + A
     

Mue de printemps

La mue de printemps débute dès que les jours rallongent et que les températures commencent à monter. La période peut donc varier d’une année à l’autre. La perte de poils est la plus abondante au printemps, ce qui est normal car le pelage d’hiver dru et chaud est remplacé par le pelage d’été plus léger.

Mue d’automne

On peut avoir l’impression qu’en automne, le pelage du chat s’épaissit et pousse davantage. Lorsque les températures baissent, le pelage des chats se renouvelle pour la deuxième fois – cette fois le pelage d’été léger est remplacé par un pelage beaucoup plus dru. Les sous-poils chauds s’épaississent et les poils de couverture d’été s’éclaircissent. C’est pourquoi en automne, la perte de poils n’est pas aussi abondante qu’au printemps.

Comment aider votre chat au moment de la mue

La meilleure chose à faire au moment de la mue, c’est de brosser régulièrement votre chat. Le chat est bien sûr capable de débarrasser lui-même son pelage des poils qui tombent lorsque qu’il fait sa toilette mais en le léchant, il avale aussi beaucoup de poils. Dans le meilleur des cas, il régurgite péniblement un peu plus tard les poils agglutinés en boule.

Une trop grande quantité de poils dans l’estomac peut cependant être à l’origine de problèmes digestifs sérieux comme une gastrite ou même une occlusion intestinale. Pour prévenir ces problèmes, il faudrait même peigner votre chat régulièrement – et même tous les jours si c’est un chat à poil long. Cela vaut tout particulièrement pour les chats à poil long avec des sous-poils abondants. Vous pouvez en plus stimuler la digestion de votre chat en lui donnant des composants spéciaux. Par exemple, les fibres favorisent le transit intestinal et les huiles empêchent les poils de s’agglutiner.

Une bonne alimentation est importante

Pendant la mue, le chat a besoin de tous les nutriments, vitamines et minéraux nécessaires pour produire de nouveaux poils. Les poils sont constitués en très grande partie d’une protéine appelée kératine. Chez les chats à poil long notamment, près d’un tiers des protéines apportées par l’alimentation est utilisé pendant la mue pour la croissance des poils. La quantité, mais aussi la composition des protéines sont importantes. Les poils contiennent des quantités particulièrement importantes de méthionine et de cystine – deux acides aminés essentiels.

Chaque poil est en outre recouvert d’une couche lipidique. Les lipides contenus dans cette couche sont responsables du brillant et de la souplesse du pelage. Des acides gras essentiels, que l’organisme ne peut pas fabriquer lui-même, doivent être apportés par l’alimentation. Divers vitamines et minéraux sont importants pour la croissance des poils, car ils sont impliqués dans les processus métaboliques nécessaires (p. ex. la synthèse de la kératine) : par exemple vitamine E, vitamines du groupe B, biotine (également appelée vitamine B8 ou vitamine H), zinc, cuivre et iode.