Santé de la peau et du pelage du chien

Vous souhaitez que votre chien soit heureux, en bonne santé, et que cela se reflète dans son apparence. La peau et le pelage de votre compagnon à quatre pattes sont en effet eux aussi des indicateurs importants de son état de santé.
Flauschiger Welpe

Pour la plupart des chiens, le pelage est l’indice visible le plus marquant, car, à quelques exceptions près, il recouvre entièrement la peau et la protège. La santé du pelage dépend cependant de l’état de la peau qu’il recouvre. Et la peau est un organe complexe composé de nombreuses couches et qui a beaucoup de fonctions et de besoins.

Structure et fonctions de la peau des chiens

Comme celle de l’homme et de beaucoup d’autres mammifères, la peau est composée de plusieurs couches. Elle protège le corps et l’organisme des influences extérieures potentiellement nuisibles comme les produits chimiques et les microorganismes qui pourraient pénétrer dans l’organisme si elle ne les arrêtait pas. Elle est l’organe le plus grand des mammifères et c’est aussi un organe sensoriel, car dans et sous la peau, d’innombrables terminaisons nerveuses transmettent au cerveau des informations sur le froid, la chaleur et la douleur.

La couche superficielle de la peau est l’épiderme qui est également visible à travers les poils. Sous l’épiderme, le derme est la couche la plus épaisse de la peau. L’hypoderme est une couche composée de tissu conjonctif lâche et de graisse.

L’épiderme

La couche superficielle de la peau est appelée épiderme. L’épiderme contient dans sa partie la plus basse des cellules pigmentaires qui donnent à la peau et au pelage leurs couleurs. La couleur et la répartition des pigments sont déterminées en très grande partie dans le patrimoine génétique. L’âge, les maladies et le soleil peuvent également influer sur la couleur du pelage. On peut ainsi observer chez certains chiens un phénomène appelé la « truffe des neiges ». Chez ces chiens, les rayons UV du soleil entraînent une augmentation de la production de pigments. De ce fait, la truffe habituellement claire du chien devient foncée. Ce mécanisme naturel protège en été la peau contre les dommages causés par le soleil, par exemple contre les coups de soleil. Le stress et le vieillissement naturel du chien conduisent par contre à la mort progressive des cellules pigmentaires, qui se traduit par un grisonnement de plus en plus marqué et par une plus grande photosensibilité.

L’épiderme renferme en outre un grand nombre de cellules qui une fois formées migrent vers la surface de la peau, meurent et se durcissent pour former une couche squameuse. La couche la plus externe de la peau est donc composée d’une superposition de couches squameuses. Ces dernières forment une couche protectrice en kératine (couche cornée), qui est nettement plus épaisse dans les zones sans poils comme la patte. Plus les frottements sont importants, plus la couche cornée à ces endroits est épaisse. L’âge contribue également à son épaississement.

La couche cornée protège contre les contraintes mécaniques et les agressions chimiques et forme une barrière qui empêche les microorganismes (p. ex. les bactéries) de pénétrer dans l’organisme. La barrière cutanée a aussi pour fonction d’empêcher la déshydratation.

Chez les chiots, elle est souvent plus perméable que chez les chiens adultes.

Le derme

La couche moyenne de la peau, appelée derme, est constituée d’un tissu dense, mais très élastique. Le derme assure la souplesse et la résistance de la peau. L’une comme l’autre diminuent avec l’âge.

Le derme contient un grand nombre de vaisseaux sanguins qui nourrissent l’épiderme. Ces vaisseaux ont une autre fonction majeure qui consiste à réguler la température de la peau et du corps. Quand il fait chaud, ils se dilatent et dissipent davantage de chaleur. Quand il fait froid, ils se contractent et réduisent la perte de chaleur. Le derme contient un nombre particulièrement élevé de cellules sensorielles qui reçoivent et transmettent différents stimulus. Les cellules sensorielles diffèrent en fonction du type de stimulus. Chacune d’elles est spécialisée de manière à répondre à une sensation spécifique : toucher, douleur, démangeaison, froid ou chaud.

Des muscles d’une certaine forme, les muscles arrecteurs du poil (muscles horripilateurs), sont également situés dans le derme. Les hormones de stress provoquent leur contraction et le redressement des poils du chien, en particulier ceux de la nuque et du dos. Le redressement des poils est un réflexe – une réaction incontrôlable déclenchée par le stress ou un état de tension.

L’hypoderme

La troisième couche de la peau, appelée hypoderme, est composée principalement de cellules adipeuses. Elle a pour fonction d’isoler le corps du chien pour le protéger du froid. Outre de l’énergie, des vitamines sont stockées dans le tissu adipeux de l’hypoderme. Le tissu adipeux a aussi pour rôle de protéger les organes contre les chocs et la pression.

Les glandes cutanées

Les couches supérieures de la peau contiennent différents types de glandes. Les glandes sébacées sécrètent une substance grasse, le sébum, qui forme une fine pellicule hydrophobe sur la peau. Le sébum protège la peau contre les agressions et les agents pathogènes et confère au pelage son aspect brillant naturel. Ces glandes sébacées sont particulièrement nombreuses dans la base de la queue.

Deux autres types de glandes sont situés dans la peau du chien : les glandes sudoripares apocrines et les glandes sudoripares eccrines. Les glandes sudoripares apocrines sont présentes presque partout dans l'organisme. Elles sécrètent une substance riche en protéines, qui se lie au sébum et améliore ses propriétés protectrices. Elles ont également une fonction de communication résultant de la production de substances odorantes. Les glandes sudoripares eccrines se trouvent essentiellement au niveau des coussinets. Elles ressemblent aux glandes sudoripares des humains et sécrètent un liquide clair inodore.

Fonctions et caractéristiques du pelage du chien

Chaque race de chien a un pelage caractéristique. Les bâtards ont un pelage combinant les caractéristiques des races dont ils sont issus. Courts, rêches, longs ou doubles – les poils du chien remplissent des fonctions importantes : ils protègent la peau et l’organisme contre les influences extérieures. Ils protègent contre les influences climatiques comme le froid et l’humidité, mais ils aident aussi à tenir les parasites à distance de la peau sensible du chien. On peut distinguer dans le pelage de la plupart des chiens deux types de poils : le poil de couverture et le sous-poil.

Les poils de certaines races de chiens ont une structure particulière. Si, par exemple, le chien n’a pas de sous-poils, un entretien particulier et des mesures de protection, comme par exemple un manteau, peuvent être utiles. La fonction protectrice de la peau peut être perturbée en raison d’infections ou de blessures. Dans ce cas, des mesures supplémentaires destinées à soutenir sa santé sont indiquées.

Complexe pour la peau et le pelage pour chiens
Doppelherz pour animaux
Complexe pour la peau et le pelage pour chiens
Gummies appétissants et bons pour la santé
  • Soutien des fonctions de la peau en cas de dermatose et de perte excessive de poils
  • Contient des acides gras oméga-3 et oméga-6 importants 
  • Plus de la levure de bière, du zinc, de la biotine et du cuivre ainsi que des vitamines B, E et A
  • Gummies appétissants pour supplémentation
     

La fonction de la peau peut aussi être altérée de l’intérieur : des maladies et des allergies ainsi qu’un apport excessif ou insuffisant de certains nutriments ont également une influence sur la santé et la fonction de barrière de la peau. Il faudrait donc toujours veiller à un apport suffisant et équilibré en nutriments tels que des acides gras essentiels, de la biotine, du zinc et des acides aminés afin de préserver la santé naturelle de la peau.