Spondylose chez le chien

La spondylose est également appelée spondylarthrose. Le terme scientifique est Spondylosis deformans. Il s’agit d’une affection de la colonne vertébrale due à l’usure.
Hund liegt in der Sonne

La spondylose est une maladie dégénérative des vertèbres et des disques intervertébraux, qui provoque des raideurs et une ossification des espaces intervertébraux. Des modifications des constituants élastiques de la colonne vertébrale conduisent à une instabilité dans la zone des vertèbres. L’organisme essaie de la compenser, ce qui peut conduire à la formation d’excroissances. Les raideurs et les formations osseuses sont à proprement parler des mécanismes de réparation de la colonne vertébrale destinés à préserver la stabilité du squelette. Des ponts osseux complets entre les vertèbres peuvent se former à cette occasion, et aller jusqu’à les fusionner. Le cas échéant, cela peut provoquer des déformations et forcer à prendre des postures qui ne sont pas naturelles.

Causes de la spondylose

Les races de chiens de grande taille et lourds comme les molosses et les boxers ont une prédisposition génétique à la spondylose, prédisposition qui se traduit par la faiblesse du tissu conjonctif de soutien. Les jeunes chiens de ces races peuvent donc également être touchés et présenter de premiers symptômes.

Il n’en reste pas moins que la spondylose est une affection typique due à l’usure, qui atteint souvent les chiens âgés. Elle est fréquente chez les chiens de police et d’intervention et peut même toucher les chiens plus jeunes très sollicités physiquement, ou encore les chiens qui ont des besoins de mouvement prononcés et joueurs.

Symptômes de la spondylose

Les symptômes de la spondylose chez le chien sont la plupart semblables à ceux d’autre maladies articulaires. Le chien n’aime plus bouger, monter les escaliers comme d’habitude, sauter sur le canapé ou dans la voiture. Les mouvements plus raides et lents sont comparables au comportement des humains pour éviter la douleur et ménager les articulations.

La spondylose est souvent déjà avancée quand la boiterie et les restrictions des fonctions de l’appareil locomoteur apparaissent. Cela est par exemple visible lorsque les mâles ne lèvent plus la patte pour uriner ou lorsqu’ils ont des problèmes pour déféquer parce que le fait de courber le dos leur fait mal. Ils gémissent parfois lorsqu’ils font des mouvements brusques.

Complexe articulations pour chiens
Doppelherz pour animaux
Complexe articulations pour chiens
Gummies appétissants et bons pour la santé
  • Contient des acides gras oméga-3 importants pour soutenir le métabolisme des articulations chez les chiens atteints d’ostéoarthrose
  • Avec du collagène de type II natif, de la poudre de moules aux orles verts et de l’encens indien (Boswellia serrata)
  • Combiné avec de la vitamine E
  • Complément alimentaire sous forme de gummie appétissant

Diagnostic de la spondylose

Les symptômes de la spondylose peuvent être confondus avec ceux d’autres formes et localisations de l’arthrose. Les seuls moyens d’établir clairement un diagnostic et d’exclure d’autres processus dégénératifs sont la radiographie et une palpation soigneuse. La spondylose évolue par poussées – après de longues périodes apparemment sans symptômes, ceux-ci peuvent apparaître brusquement et massivement. Les premiers symptômes étant généralement peu visibles, il se peut que la maladie soit diagnostiquée par hasard à l’occasion d’un examen radiologique de la colonne vertébrale.

Prévention de la spondylose

Malgré une prédisposition génétique, des exercices adaptés en fonction de l’individu et une alimentation optimale pour les articulations peuvent contribuer, comme dans le cas de l’arthrose, à combattre une usure précoce et une évolution sévère de la maladie chez les jeunes chiens.

Pour toutes les maladies articulaires dues à l’usure, il est capital de ne demander au chien que des efforts physiques adaptés à sa constitution et à son âge. Cela n’est possible que si le propriétaire du chien y veille. Le mouvement est bien entendu indispensable et bon pour la santé du chien, mais il doit être raisonnable. Parfois, pour préserver la santé de son appareil locomoteur, les propriétaires sont obligés de freiner leur chien. En particulier s’il est encore jeune, il faut être vigilant, car son squelette est très malléable et sensible. Quelques races de chiens ne devraient pas trop sauter ni monter des escaliers trop souvent avant d’avoir atteint un certain âge. Pour les chiens ayant une prédisposition génétique, un examen radiologique précoce réalisé à titre préventif peut être utile. Pour les chiens prédisposés chez qui la maladie s’est déjà déclarée, il faut veiller à ne pas trop les solliciter, bien que la natation et la marche à une allure régulière aient un effet positif pour beaucoup de chiens.

Il existe aujourd’hui un grand choix d’aliments pour chiens. Pourtant, l’alimentation de beaucoup de chiens n’est pas optimale – la preuve en est le très grand nombre de chiens en surpoids et atteints de maladies articulaires. Le surpoids est une charge supplémentaire pour le squelette et favorise l’usure des articulations.

Il est important que l’alimentation du chien soit adaptée à l’espèce, bonne pour la santé et équilibrée. Pour soutenir l’appareil locomoteur et les articulations, on peut donner à tout âge des compléments alimentaires spéciaux contenant des composants hautement dosés agissant sur les articulations comme des acides gras oméga-3, de la vitamine E, des moules aux orles verts, de la chondroïtine, de la griffe du diable et du collagène de type II natif.