Prévention des problèmes articulaires

Qui ne souhaite pas que son chien vive le plus longtemps possible, en bonne santé et épanoui ? Les chiens sont des animaux qui ont besoin de bouger. Pour qu’ils puissent courir à toute allure, sauter ou changer rapidement de direction, il faut que les articulations, les muscles et les os soient parfaitement synchronisés.
Jack Russel läuft über Wiese

L’interaction correcte et saine de toutes les pièces de l’appareil locomoteur est importante pour la qualité de vie et la santé. Les races de chiens de grande taille en particulier sont connues pour être sujettes à des anomalies de développement du squelette et aux maladies articulaires, mais les races de chiens de plus petite taille ne sont pas épargnées.

Les affections de l'appareil locomoteur ne font pas que réduire la mobilité du chien, elles provoquent des douleurs qui peuvent lui faire perdre sa joie de vivre. Les chiens d’un certain âge notamment peuvent connaître à mesure qu’ils avancent en âge des problèmes articulaires et développer une arthrose. Les jeunes chiens peuvent eux aussi être fortement touchés du fait de troubles de la croissance, d’une prédisposition génétique ou de blessures. Il existe différents moyens de soulager les chiens atteints de maladies articulaires et d’affections dues à l’usure et au vieillissement.

Une prévention optimale est toutefois plus importante que le traitement des maladies articulaires existantes, afin de minimiser les dommages ou même de les éviter autant que possible entièrement. 

Les propriétaires peuvent donc prendre des mesures spécifiques pour préserver la santé des articulations de leur chien et éviter au maximum les affections dues à l’usure.

  1.  
  2. Éviter le surpoids
    e poids est très important, quel que soit l’âge du chien. Pour le chiot comme pour le jeune chien, le chien dans la fleur de l’âge ou le senior – l’obésité ne fait pas de bien à ses articulations à chaque stade de son existence et elle favorise l’arthrose. Il faudrait donc contrôler régulièrement son poids afin d’éviter les problèmes de surpoids à temps.
    Les chiens trop gros qui ont des problèmes articulaires doivent absolument perdre du poids afin de ne pas aggraver une arthrose déjà installée.
     
  3. Activité physique individuelle et adaptée à l’âge
    L’activité physique est importante pour les bipèdes comme pour les quadrupèdes et elle soutient la santé des articulations. Pour le chien, il faudrait cependant veiller à ce qu’il commence par s’échauffer un peu lorsqu’il sort pour faire ses besoins et trotte calmement plutôt que de se mettre tout de suite à galoper derrière un ballon. Le chien devrait aussi pouvoir se mouvoir autant que possible librement et ne pas être inutilement entravé, afin que toutes ses articulations soient sollicitées et que le cartilage soit suffisamment approvisionné en nutriments.
     
  4. Un sol souple
    Il est recommandé aux coureurs de fond de ne pas courir uniquement sur l’asphalte ou des pavés car ils favorisent l’usure des articulations. On peut en dire autant en ce qui concerne les chiens : lorsque vous sortez avec votre chien, Il vaut mieux marcher, sauter et gambader sur les sentiers forestiers et des chemins de terre ainsi que sur l’herbe car ils offrent un meilleur amorti et ménagent mieux les articulations. Il est tout aussi important de bien choisir une couchette qui ménage les articulations du chien. Prévoir une couverture douce, un coussin ou un couchage moelleux afin d’éviter la formation de cals et une pression douloureuse sur les articulations. Il existe également des lits orthopédiques spéciaux pour chiens.
     
  5. Aides pour tous les jours
    Les chiens peuvent monter des escaliers ou sauter, mais des aides sont recommandées lorsque les différences de hauteur sont assez grandes. Des rampes d’accès au coffre de la voiture ou des aides pour accéder à sa couchette préférée en hauteur peuvent par exemple éviter une sollicitation excessive des articulations.
     
  6. Natation
    Il est difficile pour le chien d’avoir une activité physique et de pratiquer un sport canin s’il a déjà de l’arthrose. La natation ou une physiothérapie, par exemple une aquathérapie ciblée, peuvent aider à renforcer les muscles afin de soulager les articulations et de les soutenir. La natation ménage les articulations, car elles ne sont pas directement sollicitées. Elle permet donc aux quadrupèdes de rester en forme sans trop souffrir.
     
  7. Alimentation bonne pour les articulations
    Il faudrait veiller à une alimentation saine et adaptée au chien à tous les stades de sa vie. Pour soutenir le métabolisme des articulations et l’appareil locomoteur, il existe des compléments alimentaires pour chiens qui contiennent généralement des nutriments qui peuvent avoir une influence positive sur les maladies articulaires et les affections dues à l’usure comme l’arthrose et les inflammations, mais que l’alimentation quotidienne n’apporte pas en quantité suffisante.
Huile pour les articulations des Omega-3 pour chats et chiens
Doppelherz pour animaux
Huile pour les articulations des Omega-3 pour chats et chiens
Huile riche au bon goût
  • Contient des acides gras oméga-3 essentiels pour le soutien du métabolisme des articulations chez les chats et les chiens en cas d’ostéoarthrose
  • Contient de la poudre de moules aux orles verts naturelle et de l’harpagophytum (griffe du diable) 
  • La chondroïtine est un constituant naturel du cartilage articulaire
  • Mélange d’huiles de haute qualité comme complément alimentaire.

La substance des cartilages est composée en grande partie de glycosaminoglycanes (GAG) comme la chondroïtine et la glucosamine. Ces substances sont importantes pour la construction et la fonction du cartilage. Le collagène est également un constituant important du cartilage articulaire.

Les inflammations sont les moteurs d’une évolution des maladies articulaires comme l’ostéoarthrose. Des études ont démontré que les acides gras oméga-3 avaient des propriétés anti-inflammatoires.* Les aliments diététiques destinés à soutenir la fonction articulaire ont donc toujours une teneur élevée en acides gras oméga-3. Les acides gras oméga-3, que l’on trouve avant tout dans l’huile de lin et l’huile de poisson comme l’huile de saumon à des concentrations élevées, peuvent aider à prévenir les inflammations articulaires. La moule aux orles verts (Perna canaliculus) contient des acides gras oméga-3 essentiels, mais aussi des glycosaminoglycanes précieux comme le sulfate de chondroïtine et la glucosamine, 

Des composants naturels comme la griffe du diable et l’encens indien (Boswellia serrata) sont également indispensables. La griffe du diable est une plante qui pousse en Afrique. Elle est utilisée par les autochtones depuis des siècles comme phytomédicament pour soulager les douleurs provoquées par l’usure de l’appareil locomoteur. L’encens indien contient des huiles essentielles et des acides boswelliques utilisés en médecine traditionnelle.

Une combinaison hautement dosée de ces différents composants en particulier offre une bonne protection contre les maladies articulaires et peut aider à soutenir la fonction des articulations présentant des signes de vieillissement, d’usure, et d’inflammations dues à l’arthrose.

*Fritsche (2015) : The science of fatty acids and inflammation. Adv Nutr. 6(3):293S-301S.
Moreau et al. (2012) : Effects of feeding a high omega-3 fatty acids diet in dogs with naturally occurring osteoarthritis. J Anim Physiol Anim Nutr (Berl). 2012 Jul 14
Peanpadungrat (2015) : Efficacy and Safety of Fish Oil in Treatment of Knee Osteoarthritis. J Med Assoc Thai. 98 Suppl 3:S110-4.