Dysplasie de la hanche et dysplasie du coude chez le chat

La dysplasie de la hanche est une maladie relevant de l’orthopédie qui atteint généralement les races de chiens de grande taille et de taille moyenne. Cette malformation de la hanche ou du coude peut aussi toucher le chat. Elle n’est pas rare chez les chats de race comme le British Short Air ou le Maine Coon, mais elle peut aussi toucher le chat domestique ordinaire.
Katze liegt auf Holzboden

Dysplasie de la hanche chez le chat

Dans la dysplasie de la hanche, la tête fémorale ne s’emboîte pas parfaitement dans la cavité glénoïde sous-développée. Ce défaut peut avoir diverses causes : une prédisposition génétique, une croissance trop rapide due à une mauvaise alimentation, une sollicitation physique permanente ou d’autres influences extérieures.

Déjà avant l’apparition des premiers symptômes, comme par exemple une « démarche bizarre », ou des difficultés à se lever, une prédisposition à la dysplasie de la hanche est visible à la radiographie. Malheureusement vous ne pouvez pas empêcher cette évolution. Si toutefois la maladie est détectée à temps, un traitement conservateur peut éventuellement permet d’éviter la chirurgie. Comme pour toutes les autres maladies articulaires, le vétérinaire vous demandera pour commencer de veiller à ce que votre chat perde du poids s’il est trop gros. Il lui prescrira aussi des anti-inflammatoires et des fortifiants pour les articulations.

Chez les petits animaux comme le chat, une ablation de la tête fémorale qui présente souvent aussi une arthrose, peut être une bonne option. Cette intervention est appelée résection de la tête fémorale. Les muscles forment alors ce que l’on appelle une « pseudo-articulation ». Les douleurs articulaires disparaissent et l’animal retrouve souvent sa mobilité.

Une autre possibilité consiste à implanter une prothèse de hanche afin que le chat ne souffre plus et qu’il retrouve sa mobilité. Voyez avec le vétérinaire quel traitement convient le mieux à votre chat.

Pour préserver la qualité de vie et le plaisir de bouger de votre chat, vous devez veiller à ce que son alimentation soit saine et équilibrée dès le plus jeune âge. Pour soutenir l’appareil locomoteur et les articulations, on peut donner à tout âge des compléments alimentaires spéciaux contenant des composants hautement dosés agissant sur les articulations comme des moules aux orles verts, de la chondroïtine, de la glucosamine, de la poudre de cynorrhodon et des acides gras oméga-3.

Huile aux oméga-3 pour les articulations des chats et des chiens
Doppelherz pour animaux
Huile aux oméga-3 pour les articulations des chats et des chiens
Huile riche au bon goût
  • Contient des acides gras oméga-3 essentiels pour soutenir le métabolisme des articulations chez les chats et les chiens atteints d’ostéoarthrose
  • Contient de la poudre de moules aux orles verts naturelle et de l’harpagophytum (griffe du diable) 
  • La chondroïtine est un constituant naturel du cartilage articulaire
  • Complément alimentaire composé d’un mélange d’huiles de haute qualité.
     

Dysplasie du coude chez le chat

La dysplasie du coude est un terme générique qui désigne différentes malformations de l’articulation du coude. L’articulation est composée de l’humérus, de l’ulna et du radius. La dysplasie du coude est une malformation qui modifie les surfaces articulaires de telle manière que les os concernés ne s’ajustent plus parfaitement. Pour compenser ce défaut d’ajustement des surfaces articulaires, l’organisme forme progressivement des excroissances osseuses qui peuvent dégénérer en arthrose.

Les causes de la dysplasie du coude sont les mêmes que celles de la dysplasie de la hanche : une prédisposition génétique, une croissance trop rapide due à une alimentation inappropriée, une sollicitation physique permanente ou d’autres influences extérieures. Des blessures peuvent également être à l’origine de traumatismes favorisant la dysplasie du coude.

Si la démarche de votre chat change et s’il a des problèmes pour s’allonger et se relever, il est vivement conseillé de faire examiner la boiterie des pattes avant par un vétérinaire. Une radiographie vous permettra d’en savoir plus. Le traitement dépendra de la forme de la maladie, de l’intensité des symptômes et des résultats des examens.

Dans le cas d’une dysplasie du coude, le vétérinaire réalisera une arthroscopie, qui ne nécessite qu’une petite ouverture de l’articulation, pour essayer d’enlever les fragments d’os et de cartilage qui se sont détachés afin que le chat ne souffre plus et retrouve sa mobilité. Après l’intervention, le chat ne pourra plus sortir pendant environ six semaines et on lui donnera des anti-inflammatoires et des anti-douleurs pour soutenir la guérison.

Pour ne pas en arriver là, vous devez veiller dès le plus jeune âge à une alimentation bonne pour les articulations. Avec les acides gras oméga-3, la vitamine E, les moules aux orles vers, le cynorrhodon, la chondroïtine et la glucosamine, il y a en outre un grand choix de nutriments utiles pour soutenir le métabolisme des articulations.